• Accueil
  • > Archives pour octobre 2011

L’europe sans la France?

31102011

Inutile de redire que l’intervention de Nicolas sarkozy a été faite sur mesure .

En effet,la réalisation de l’émisson est confiée à Renaud Le Van Kim, réalisateur et producteur du Grand Journal de Canal+. C’est une vieille connaissance du chef de l’Etat puisque c’est lui qui avait mis en scène le « show » à l’américaine  de l’investiture de Nicolas Sarkozy à la tête de l’UMP en 2004, mais aussi plusieurs meetings de la campagne de 2007 et interventions présidentielles, dont une émission télévisée à l’Elysée en avril 2008.Bizarre qu’une émission publique soit gérée par une société privée mais bon on s’étonne moins lorsque l’on sait que cette société fait partie du groupe Lagardère.
Quant à l’interview,elle est menée par Jean-Pierre Pernaut pour TF1 et Yves Calvi pour France 2 et bien entendu,pour être certain d’être regardée,l’émission est diffusée sur les deux chaines.
Jean-Pierre Pernaut est lui le grand spécialiste de l’information de proximité et Yves Calvi est lui le spécialiste de l’explication,le grand pédagogue de la géopolitique,politique mondiale (« C’est dans l’air »).
Bref,l’époque des Duhamel,Elkabach,etc… est bien finie!
Mais bon,la fin justifie les moyens.

La seule question intéressante est celle concernant le Karachigate mais malheureusement la douleur des victimes est mise en avant et Jean-pierre pernaut vient achevée la question en prenant des nouvelles de Cécilia et  de son bébé.
Et ainsi,tout au long de l’émission le manque de professionnalisme de ces deux journalistes a eu deux conséquences;la prise de conscience de nombreux français qu’ils étaient pris pour des imbéciles et que d’autre part,ils avaient (sans le vouloir?) fragilisé Nicolas Sarkozy en l’infantilisant.
Deux interviewers qui restent amorphes  et passant toute l’émission à se regarder l’un l’autre semblant découvrir à chaque fois une réalité nouvelle !!!

Rien sur son bilan désastreux et encore moins sur ce qui concerne les français.
Le grand gagnant si j’ai bien compris,c’est l’Allemagne (et Angela Merckel ) que l’on se doit de mimer tout en gardant nos spécifictés sociales,salariales etc…
sérieux,ces conseillers sont débiles ou quoi???
Son intervention a confirmé non seulement qu’il avait perdu tout lien avec sa population mais le plus grave,j’ai compris que l’europe n’avait plus besoin ni de la France ni de Sarkozy pour avancer.
La Grèce ne suffira plus à ralentir l’Allemagne…

Abbes.

 

 




Mélenchon l’individu trouble

30102011

Pour tous ce qui veulent savoir qui est réellement ce Zorro des temps modernes

Mélenchon est en effet un homme du peuple,élu au sénat, donc par suffrage indirect c’est à dire grâce au copinage!!!!!! des cliques politiciennes, il touche comme sénateur socialiste 7 064,84 euros brut, auquel on doit ajouter 6100 euros pour les frais de représentations dont 1000 euros par mois en informatique, c’est à le prix d’un ordinateur chaque mois. À cela s’ajoute les prêts préférentiels et le restaurant le moins cher de Paris (whisky à 0,50 centimes d’euros). Mélenchon aime à faire “popu” en prenant le RER afin de distraire les cons…

En plus de cette somme il touche en indemnités comme député européen 7 665 euros brut (5 963 euros net), plus 4 202 euros d’indemnités pour les frais de représentation. À cela ajoute t’on 298 euros par jour comme frais de subsistance (voyage, logement, nourriture). Soit 8 940 euros par mois pour la vie quotidienne du député.

Ainsi Jean Luc Mélenchon a t’il pour amuser la galerie près de 20 000 euros de revenus par mois, hors frais de représentation. Soit par an 240 000 euros, 5 fois fois plus que Laurence Ferrari qu’il fustigeait il y a quelques temps… Bref,pas de morale mais on fait la morale!!!!!!!!!

La gauche a trouvé un vrai prolétaire, totalement hors système, qui touche 15 fois le SMIC.Et avec ca on voudrait me faire croire que ce monsieur est Zorro et bien si c’est le cas alors moi je sui Bernardo

 

Allons soyons sérieux!!!

Cependant,je conçois que le pauvre opprimé mise sur ce Zorro des temps modernes puisque le mythe du sauveur a fait, fait et continuera à faire des victimes.

Abbes.




Le massacre du 17 octobre 1961

30102011

 

A la suite d’un couvre-feu institué par Maurice Papon alors préfet de police(encore lui!!) ne concernant que les maghrébins,une manifestation (inutile de dire qu’elle était pacifique!!!!) est organisée par la branche Française du FLN.
Malheureusement,le côté sanguinaire reconnu très récemment de  ce préfet de police pris le dessus et se traduisit concrètement surle terrain par des confrontations plus que violentes puisque des milliers d’algériens y laissèrent la vie sans oublier bien entendu la mise en détention de milliers d’autres qui subirent pendant des jours un  traitement dont je n’ose imaginer la violence!
Certains policiers choqués de l’extrême violence avec laquelle fut accueillie ces manifestants essayèrent en vain de convaincre leurs collègues de se calmer mais en vain…la radio de la police continuait à diffuser des informations selon lesquelles des policiers étaient en train de se faire massacrer!!!!
Bref ,un carnage à mettre à l’actif d’un préfet qui avait deja fait des siennes pendant une autre période sombre de la France.
Je ne vais pas m’attarder sur ce que certains considèrerait comme un détail de l’histoire mais ,pour conclure,on n’a pas appelé ce massacre la bataille de Paris si les atrocités commises ne s’étaient pas avérées réellement vraies

Abbes




De la glorieuse grèce antique à la grèce achetée et vendue telle une antiquité

30102011

L’introduction de la grèce dans la fameuse communauté européenne ne trouve sa source que dans le but de contrôler cette pauvre Allemagne qui fait encore si peur.
Alors que personne ne se trompe aujourd’hui, l’objectif principal n’est surement pas de sauver la Grèce du chaos mais c’est surtout de faire participer l’Allemagne financièrement parlant afin de ne pas la laisser s’envoler sans cette pauvre France à l’agonie.

Bref,dès l’introduction de la grèce dans la communauté européenne,les politiques savaient pertinemment que jamais les grecs ne pourraient assumer ce statut de pays européen mais on avait tellement besoin d’un outil performant pour freiner la montée en puissance de l’Allemagne!

Alors mes amis les grecs,vous n’êtes pas du tout responsable de la situation que vous vivez  mais malheureusement, vos politiques sont soit corrompus soit idiots…

une seule solution:Sortir de l’Europe et refuser le plan proposer parla France et l’Allemagne.Ils ne pensent qu’à eux!

Bonne chance dans la tourmente qui vous attend car le pire attend les futures générations .

Abbes.

 




Représentativité des gens des quartiers populaires

30102011

     A l’origine , il y a une volonté de témoigner ce que je suis par un « engagement citoyen » pour plus de dignité, de justice et de solidarité. Donc une sorte de prise de conscience de la nécessité de devenir un authentique citoyen participant aux dynamiques sociales et politiques de la société française.Donc,un interêt à la promotion de cette culture de la citoyenneté dont on semble ignorer toute l’importance, tous les enjeux. En effet, « Citoyenneté » et « habitant de quartier » sont deux notions différentes et inconciliables. Puisque  pour la classe politique, le quartier est un lieu qui n’existe que par des relations amicales, particulières et sociales alors que la citoyenneté est le haut lieu du droit, de la politique et de l’universalisme. Ainsi, un habitant de quartier serait incapable de s’élever au niveau de la politique car il est inévitablement attiré, limité par ses attachements au quotidien ! Et on a donc fait des mots « local » et « quartier » des espaces mythiques des relations humaines où tous les habitants se connaissent et se saluent tous. C’est pourquoi, suivant ce raisonnement, les politiques attribuent des compétences spécifiques aux habitant de quartier à condition bien entendu que les revendications restent dans la sphère de la convivialité et du local. Ils ne parlent donc ni de politique et surtout n’ont pas d’opinions divergentes ! 

Nous sommes donc infantilisé puisque selon la classe politique, dès que nous sommes dans notre quartier, nous ne sommes pas capable pour ne pas dire incapable ni de penser, de réfléchir aux problèmes communs dans une optique politique et encore moins d’apporter une contribution quelle qu’elle soit à la discussion. Cependant, certains décident alors de rejoindre la gauche mais prennent malheureusement plus ou moins tard ou tôt  conscience qu’il n’y a pas de politique ni d’immigration ni d’intégration au PS… En effet, la gauche n’a pas pu ou pas su répondre à la question : Comment être de gauche dans cette mondialisation ? Or, l’immigration ainsi que l’intégration ne sont que la traduction de cette mondialisation. Ainsi, le PS n’a jamais ouvert le débat et a donc montré son incapacité à concevoir le monde tel qu’il est aujourd’hui, on se retrouve donc avec une gauche tétanisée sans plus ni dynamique ni débat, un parti devenu donc conservateur alors que démocratie rime avec échange et contradiction  et cela est de plus en plus dénoncé notamment par de nombreuses personnalités de gauche ! Et bien entendu, les habitants des quartiers populaires n’acceptent plus la  démagogie de cette pseudo gauche  qui depuis des décennies nous caresse dans le sens du poil à travers notamment les couscous- merguez,thés à la menthe « alibi idéal » pour vanter la « tolérance » et le « vivre ensemble » à condition que cela se passe la bas,dans les cités,loin des salons où se préparent les carrières politiques et où s’offrent les investitures !Et encore nous  ne nous étaleront  pas ce soir sur la longue et triste histoire qui lie le PS et tout le  folklore associatif … Quant à la droite, des progrès ont en effet été réalisés notamment à travers ce fameux concept de discrimination positive. Cependant, nous estimons non seulement que la juxtaposition des deux termes pose problème mais surtout que cela met tout simplement en évidence le déficit égalitaire de ce que c’est ! Cette discrimination cache la discrimination réelle, ce n’est qu’un symbole jouant sur l’affectif mais qui en réalité n’est que le zéro de la politique réelle ! Non, messieurs dames, nous ne voulons pas plus de chance que les autres mais tout simplement la même chance que les autres et ensuite la méritocratie doit jouer son rôle. 

Nous sommes donc contre tous ces concepts  de quotas ethniques car ils ne modifient en rien la situation et résolvent encore moins les problèmes en profondeur ! Nous concevons cependant que les personnes qui espèrent en bénéficier lui confèrent un espoir d’intégration. Mais prenons garde au fait que la classe politique se permettra alors avec un certain culot de nous faire alors remarque que la république fonctionne puisque tu es la ! Oui nous sommes lassés  malgré toutes nos tentatives d’intégration de nous apercevoir qu’il y a 0,81% de parlementaires issus de la diversité alors qu’un sondage commandé par l’institut  Montaigne pour l’institut CSA montre que 85% des français sont prêt à voter pour un candidat issu des minorités visibles !       Bref, la question est posée : « Faut-il être blanc pour être élu ? »  Tous les responsables politiques, toutes tendances confondues s’accordent pour reconnaître, même dénoncer l’absence  de couleurs notamment à l’assemblée nationale et la main sur le cœur jure qu’il y en aura dans la prochaine législature…
Malheureusement, lorsque l’on regarde de plus près on se retrouve finalement avec une « assemblée grisonnante de vieux grisous grisés par le pouvoir »comme le disait si bien Alphonse Allais. 
  J’espère que ce site  contribuera à motiver l’importance de cette participation à vie citoyenne. 




La fameuse intégration

30102011

Que signifie s’intégrer?S’intégrer dans quoi?Qui déclare que l’on est intégré ou pas?Existe-t-il une échelle de graduation de l’intégration?A qui demande-t-on de s’intégrer?

Après m’être renseigné,il semblerait que personne ne soit en mesure de me définir clairement ce concept d’intégration et pire,la plupart des citoyens français juge le concept comme un fourre-tout…
c’est pourquoi il est légitime de se poser la question du bien fondé de l’introduction de ce concept d’intégration qui paradoxalement n’a eu pour effet que de mettre en évidence le manque d’intégration de certaines populations.

Mais cela n’est guère étonnant puisque la définition du concept évolue de façon chaotique depuis des décennies.Et d’où notre impossibilité à nous intégrer.
En effet,ne disposant pas d’une définition correcte,de nombreux politiciens usent et abusent de la situation en nous faisant remarquer que notre intégration est non seulement incomplète mais surtout et c’est le plus grave ,manque de sincérité.Ce qui conduit les gens des quartiers dans  une frustration castratrice accompagnée d’un isolement qui mène indéniablement au communautarisme. 
Un processus qui nourrit donc en fait l’idée qu’il éxiste une population différente qui n’est pas encore reconnue comme faisant partie intégrante de la population française!
Nous sommes donc  en présence d’un processus fané,vide de contenu  dont se servent à outrance les différents partis politiques puisqu’ils savent bien « EUX » que le mot n’engageait,n’engage et n’engagera jamais à rien!
Bref,un joli concept qui malheureusement n’est pas adapté à celui ou celle qui à des ambitions.
Il est donc inutile à mon sens de s’éterniser sur cette intégration et se rendre à l’évidence suivante,à savoir de l’absurdité d’attendre que cette intégration soit décrétée.
Nous devons donc nous convaincre de la nécessité de construire nous-même notre intégration.

Et pour conclure,je propose un « indicateur d’intégration » s’il devait y en avoir un.

Tu pourras te considérer intégré le jour où l’on ne t’en parlera plus et c’est pourquoi,n’en parlons plus et agissons!

Abbes.




Bonjour et bienvenue à tous!

30102011

Dans la mesure où les partis politiques ne nous ont jamais permis ni d’émerger ni de compter dans le paysage politique et pour ne plus être un alibi de la diversité cosmétique à la solde de tel ou tel parti,on n’a pas d’autre choix que de prendre notre destin en main!

Si toi aussi,tu penses que les politiciens  ont perdus le lien avec la base,avec les dynamiques sociales alors rejoins moi!

Comme le disait si bien bien Victor hugo: » Votes, ne te bats plus! »







Un RIC pour une AC |
psyco-politick |
Le blog de Luc GEISMAR |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Front National des Bouches ...
| rcdcanada
| agirpourleloroux